ACTIONS​

 

Depuis 2007, La Louve aimantée est aussi repérée et reconnue pour son travail de transmission notamment en direction des jeunes et des publics marginalisés (Association agréée éducation populaire et jeunesse). Dans ce cadre, les projets artistiques sont créés collectivement avec des personnes fragilisées ou des habitant(e)s (créations théâtrales, ateliers d'écriture au plateau, ateliers vidéo).  La Louve aimantée défend des projets artistiques exigeants à la portée de tous. Sa relation au public est au cœur de ses processus de création. 

 

 

© Krap

Découvrir l’étonnante force des émotions et des sensations suggérées par le texte, puis exprimées par le corps constitue l’enjeu des ateliers. A l’écoute, nous inventons ensemble, pour peu à peu faire jaillir la part de créativité individuelle de chacun(e) tout en favorisant un ouvrage collectif. La démarche qui sous-tend le déroulement des ateliers consiste à encourager l’ensemble des participant(e)s à s'approprier la parole et à s’épanouir par la pratique artistique.

 

Un équilibre si fragile...  Texte de Lorette Dorgans, au Théâtre Jean Vilar. Les Ateliers explorent la propre fluidité de chacun, son énergie, son étonnement à la découverte. Il s’agit de laisser apparaître sa propre fragilité pour découvrir et explorer de nouveaux territoires. Ouvrir des chemins plutôt qu’atteindre des buts. Susciter des questions plutôt que donner des réponses.

Je voudrais vous dire...  au Forum du Blanc-Mesnil. Les participant(e)s développent leur écoute. Cet atelier leur permet de prendre conscience de leur corps et d'assumer le regard des autres. D'après le texte PYLADE de Pier Paolo Pasolini, il examine à travers le rapport danse/théâtre, la place du citoyen ordinaire dans l’Histoire en marche. 

Ce film documentaire réalisé par Isabelle Leparcq retrace l'aventure de la création collective "Démocratie(s) au féminin pluriel" menée pendant trois ans en Seine-Saint-Denis.

 

Projets de transmissions conduits par la Louve aimantée dans les villes de Saint-Denis, Le Blanc-Mesnil, Confolans, l'Ile-Saint-Denis, Montreuil, Clichy-sous-Bois, Paris, Saint-Ouen, Stains, Aulnay-sous-Bois, la Courneuve, Bobigny, Taverny et Villiers le Bel. 

« Il faut des émotions pour ressentir son souffle.

L’émotion, c’est un mouvement qui sort de soi. C’est la danse (...) 

Etre fragile pour que quelque chose sorte de nous. »

 

Dominique DUPUY, danseur et chorégraphe,  

colloque la direction d’acteur peut-elle s’apprendre ?  Université Paris 8- Décembre 2014


 

  • Twitter Clean
  • Flickr Clean
  • Facebook
  • Instagram